La consommation d’alcool durant la grossesse

2 mois Ronald

La plupart des femmes abandonnent complètement l’alcool pendant la grossesse, car c’est le moyen le plus sûr. Lorsque vous buvez, l’alcool passe de votre sang à travers le placenta et à votre bébé. Il n’y a pas de niveau sûr connu, donc l’approche la plus sûre est de ne pas boire du tout pendant cette période.

Il est particulièrement conseillé de ne pas boire de l’alcool au cours des trois premiers mois de la grossesse, car c’est une période de croissance et de développement. Si vous êtes enceintes, essayez d’avoir un bébé ou pensez l’être, il serait mieux de ne pas en boire.

L’alcool peut-il affecter un test de grossesse ?

Les femmes enceintes ont une hormone spécifique dans leur urine appelée gonadotrophine chorionique humaine ou GCH et la consommation d’alcool n’a pas d’effet sur le test de grossesse. L’hormone est toujours produite indépendamment du fait que vous ayez consommé de l’alcool. Il n’y a donc pas jusqu’à présent des liens entre l’alcool et test de grossesse.

Cependant, la consommation affecte votre bébé. Même si la consommation d’alcool n’affecte pas les résultats d’un test de grossesse, de nombreux facteurs influencent les études qui peuvent être présentées à tort comme un changement dû à la consommation d’alcool.

Que pourrait-il arriver si vous buvez beaucoup ?

Boire pendant la grossesse peut nuire à long terme au bébé et plus vous buvez, plus le risque est grand. Boire tous les jours est particulièrement dangereux. Boire plus que la quantité recommandée à n’importe quel stade de la grossesse est lié à différents problèmes tels que :

  • Fausse couche précoce
  • Naissance prématurée
  • Développement du cerveau dans l’utérus
  • Croissance restreinte de l’utérus
  • Mort-né
  • Maladie dans l’enfance et de la petite enfance

L’abus d’alcool est un problème grave et complexe qui peut avoir des effets graves sur la santé et la qualité de vie d’une personne. En plus des conséquences sur un bébé en développement, une consommation excessive d’alcool peut rendre les défis de la grossesse encore plus difficile. Cela provoque souvent la déshydratation et la malnutrition, entraînant une baisse des niveaux de vitamines et de nutriments essentiels dont les gens ont besoin pour se sentir bien physiquement et mentalement. Les femmes enceintes ont besoin de plus de nutriments et peuvent ressentir des symptômes de malnutrition en raison d’une forte consommation d’alcool et d’une mauvaise alimentation.

Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisme fœtal ?

Si une femme boit de l’alcool pendant sa grossesse, la boisson passera par son sang à son bébé par le placenta. Le bébé ne peut pas traiter l’alcool aussi bien que la mère le peut. Une forte consommation d’alcool peut causer des problèmes mentaux et physiques au bébé. C’est ce qu’on appelle le syndrome d’alcoolisme fœtal.

Cela est évitable si vous ne buvez pas pendant la grossesse. Des études mont montré que la consommation excessive d’alcool pendant la grossesse comporte de plus grand risque. Un bébé atteint de ce syndrome peut avoir une tête plus petite que la moyenne, des difficultés d’apprentissage, des problèmes d’humeur, des troubles du foie, des problèmes d’audition…

Que faire si vous avez bu avant de savoir que vous êtes enceinte ?

Si vous avez beaucoup bu avant de savoir que vous étiez enceinte et que vous vous inquiétez des effets que cela pourrait avoir sur votre bébé, le mieux serait d’en parler à votre médecin. Il vous rassurera probablement que le risque pour votre bébé est faible.

Vous pouvez arrêter complètement de boire maintenant que vous savez que vous êtes enceinte. Le risque de nuire au bébé est probablement faible si vous n’en consommez pas de manière excessive. Dans tous les cas, le mieux serait de ne pas en boire.