Cancer de la peau : diagnostic et dépistage

4 mois Ronald

Le cancer de la peau est un cancer extrêmement répandu, mais qui a heureusement l’avantage de ne provoquer que peu de décès. Un phénomène qui s’explique par le fait qu’il existe plusieurs sortes de cancer de la peau, mais aussi plus de facilités à effectuer un dépistage du cancer de la peau puisqu’il s’agit d’un examen qui pourra être pratiqué de façon non invasive et par un simple rendez-vous chez un professionnel, explications…

Le dépistage du cancer de la peau, c’est quoi ?

Le dépistage du cancer de la peau est un examen indolore qui va permettre à un professionnel de santé de procéder à un diagnostic afin de savoir si son patient présente des signes de cancer de la peau. Pour cela, une observation attentive des lésions de la peau, mais aussi des grains de beauté va être effectuée. Si durant le dépistage du cancer de la peau le dermatologue repère quelque chose de suspect, il pourra être amené à pratiquer une chirurgie afin d’enlever totalement ou partiellement ce qui pose problème et effectuer une analyse afin de savoir s’il s’agit d’un cancer et de quel type.

Certaines cliniques comme Dermomedicalcenter proposent des dépistages du cancer de la peau avec une étude complète de la peau. Grâce à un appareil spécifique, des clichés vont être pris de la peau et notamment de celle du visage afin non seulement de réaliser un dépistage du cancer de la peau, mais aussi un diagnostic complet de son état. Le médecin pourra alors analyser les clichés immédiatement après leur prise pour donner des recommandations à son patient. Ce système va notamment permettre d’avoir une vision précise des tâches pigmentées, des rougeurs, de la taille des pores, de l’intensité de la sécrétion de sébum, de la fermeté, des rides et des ridules et de l’hydratation de la peau afin justement de proposer des traitements adaptés.

Le dépistage du cancer de la peau peut donc être effectué de différente manière, mais l’important est surtout de s’adresser à un professionnel de santé qui sera en mesure d’effectuer un dépistage du cancer de la peau précis afin de ne pas laisser traîner les choses.

L’auto-examen à titre préventif

Le dépistage est évidemment capital dans la détection du cancer de la peau, mais il est évidemment exclu de procéder à un dépistage tous les mois pour surveiller ses grains de beauté. En revanche, l’auto-examen sera un excellent moyen de surveiller l’état de sa peau et de son évolution pour agir le plus rapidement possible en cas de signes de cancer. Pour cela, certains changements de l’état de la peau vont permettre d’avoir la puce à l’oreille (plus d’informations sur le blog Astuce-santé).

Les grains de beauté sont un excellent indicateur dans les cas de cancer de la peau puisque leur modification sera facilement visible à l’œil nu. Ainsi, un grain de beauté présentant une asymétrie, des bordures irrégulières, des variations de couleurs, un diamètre de plus de 6 mm ou encore une évolution de sa forme peut être le signe d’un possible cancer de la peau. Ainsi, à l’observation de ces signes, il sera important d’aller consulter pour effectuer un dépistage.

D’autres modifications de l’état de la peau plus rare, mais tout aussi important peuvent être pris en considération comme par exemple l’apparition d’une petite boule dure, indolore et présentant de petites veines rouges peut être un signe. Des croûtes brunes ou rougeâtres sont également des indicateurs à prendre sérieusement en compte.

Bien évidemment, procéder à un auto-examen ne veut pas dire poser un diagnostic sur le moindre grain de beauté, mais plutôt être attentif à l’évolution de l’état de sa peau afin de consulter un professionnel de santé suffisamment tôt pour lui permettre d’agir avant d’encourir des risques trop importants.

Attention aux UV

Les UV sont la principale cause de cancer de la peau. Ainsi, il est capital de bien comprendre que l’exposition au soleil comporte des risques. Bien entendu une exposition prolongée au soleil entre midi et seize heures représente des risques, mais c’est aussi le cas lorsque le temps est nuageux par exemple puisque les nuages ne filtrent pas les rayons UV. Pour se protéger, les lunettes de soleil, chapeaux et vêtements ne seront pas de trop, mais savoir choisir une crème de protection solaire sera également important (plus d’informations sur le sujet ici).

Cependant, l’exposition au soleil n’est pas la seule source d’exposition. Les cabines de bronzage à UV sont tout aussi dangereuses, il faut donc prendre soin de les utiliser avec prudence et modération. Qui plus est, certains traitements rendent le corps photosensible et donc la peau beaucoup plus sensible à l’exposition aux UV.