VIH : quand faut-il consulter un médecin pour faire un depistage ?

1 mois Ronald

L’infection au VIH est la maladie sexuellement transmissible la plus redoutée de notre ère. Et pour cause puisqu’elle occasionne chaque année des millions de décès dans le globe. À ce jour aucun traitement ne permet de guérir la maladie, les molécules mises à disposition des patients ont pour rôle de ralentir la progression de l’infection en empêchant la multiplication du virus dans l’organisme.

Le principal moyen de lutte contre l’infection au VIH est donc la prévention, et surtout le dépistage pour limiter sa propagation. Dès lors, quand faut-il consulter son médecin pour se faire dépister ?

Comprendre la notion de séroconversion

Après un rapport sexuel non protégé avec une personne porteuse du vih, l’on ne devient pas soi-même automatiquement porteur du virus. Il y a en effet un certain délai qui s’écoule entre le moment où l’on a été contaminé par l’agent pathogène et qu’on est séronégatif et le moment où l’on devient séropositif pour ce même agent pathogène. C’est ce qu’on appelle la séroconversion.

Dans le cas de l’infection au VIH, la séroconversion dure en moyenne entre 5 semaines et 3 mois. Ce n’est que lorsque la séroconversion est complète et l’organisme produit déjà des anticorps anti-VIH que l’on peut détecter la maladie dans l’organisme.

En somme, le dépistage n’est pas immédiat… mais…

Tout dépistage au lendemain d’un rapport non protégé avec une personne porteuse du virus du SIDA reviendra négatif. D’où l’importance d’attendre entre 5 semaines et trois mois avant de se faire dépister, afin d’avoir un résultat garanti.

Toutefois, afin de réduire les possibilités d’une installation du VIH dans l’organisme il est recommandé en cas de rapport non protégé avec une personne suspecte de prendre un traitement préventif. Appelé PEP (Prophylaxie Post Exposition), ce traitement se prend dans les 24 heures après ledit rapport.

Nonobstant la prise d’un traitement préventif, il n’est pas exclu que l’organisme subisse une séroconversion. C’est pourquoi même 3 mois plus tard il est recommandé même suite à la prise de PEP, de faire son test afin de savoir où l’on en est.