Gestion du tiers payant, comment le gérer en tant que médecin ?

8 mois Ronald

Le tiers payant, déjà assuré depuis de nombreuses années par des mutuelles à l’aide d’outils ressemblant à des cartes bancaires, se généralise à la suite de la loi pour 2018 de financement de la sécurité sociale. Malgré la grogne compréhensible des professionnels de santé, le dispositif est acté par l’État, entraînant une surcharge de travail pour les médecins et autres professions de santé. Heureusement, quelques aides sont déjà disponibles, des outils privilégiés s’étant mis en place.

Faire face au tiers payant

Le tiers payant professionnel de santé correspond à épargner au patient l’avancement de tout ou partie de ses frais médicaux. On comprend que cela puisse améliorer la qualité de vie et le confort des assurés de la Sécurité sociale en France, mais un tel dispositif a aussi des inconvénients. Il faut en effet qu’il soit géré par quelqu’un, et l’administration publique entend se reposer en la matière, en grande partie du moins, sur les intervenants du monde de la santé, y compris libéraux.

Le planning des médecins est déjà, sauf exception extrêmement rare à trouver, particulièrement dense et difficile à tenir. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les 35 heures sont loin d’être au rendez-vous. Quand on est passionné, on ne compte pas ses journées… Mais quand même, au-delà d’un certain seuil, se retrouver avec de la paperasse supplémentaire, qui plus est de façon massive, est à peu près impensable. Sous peine de saturation et d’explosion.

Externaliser sa gestion

Dès lors, pour se consacrer entièrement à la médecine et garder du temps libre pour soi ainsi que sa famille, la gestion du tiers payant aura tout intérêt à être externalisée auprès de prestataires et intermédiaires du type CTP (Conseil Tiers Payant). Il vaut mieux, après de longues années d’étude, consacrer la plus grande partie de son temps de travail aux soins plutôt qu’à de la bureaucratie… Ce sera également un plus pour les patients et malades eux-mêmes.

Expérience, disponibilité, conseil, suivi permanent, services divers à la carte et assurance d’une trésorerie dans le vert sont autant de bénéfices supplémentaires à mettre sur le compte d’une externalisation de sa gestion du tiers payant. Des entreprises spécialisées excellent à bon marché dans ce secteur. C’est un confort qui en vaut la peine, le rapport qualité de travail/prix étant dans la plupart des cas vraiment remarquable.